Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: MC Baron Signé [Signaler ceci]
Date: 21/10/2019 15:46 Title: Chapitre unique

Bonjour Ella C,


 


Tout d'abord, merci d'avoir pris le temps d'ajouter ton récit à la série de l'AT ! J'ai ajouté ton pseudo à la liste des auteurs, dans le résumé. :)


 


Franchement, je n'ai pas été étonnée un seul instant lorsque tu as mentionné tes inspirations. Dès le début, j'ai ressenti le style « Austenien », que j'adore, par ailleurs. Tu écris très bien, bravo. C'est fluide, les phrases sont longues mais très bien construites. Cela étant dit, je me demande si c'était réellement le style le plus adapté à ce type de récit. Dans le sens où j'ai le sentiment qu'il manque quelques éléments à l'histoire/qu'elle n'est pas forcément complète. J'ai presque l'impression qu'il faudrait un « chapitre 2 » qui reprenne l'histoire mais sous un PDV différent pour que le lecteur ait véritablement une compréhension globale et totale du contexte, etc. J'avoue que la raison pour laquelle ses parents envoient Élisabeth dans cette maison est très obscure pour moi (hormis si j'ai raté un passage, auquel cas : mea culpa !) D'un côté, on a donc un style vraiment très fouillé qui offre une kyrielle de détails, mais en même temps, sur le fond de l'histoire, il me manque des éléments pour tout comprendre. La fin ma semblée un poil précipitée aussi.


Mais sinon, franchement je n'ai rien à dire ! Le fantastique est très bien maîtrisé et « s'incorpore » peu à peu à la nouvelle. De même, le vocabulaire est tout à fait cohérent avec l'époque présentée ! Well done !


Bref : tu l'auras compris, pour moi, il manque quelques éléments (ou bien l'histoire était-elle initialement trop complexe pour pouvoir donner le sentiment d'être finalisée en 10 000 mots ?). MAIS cela reste un excellent texte que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ! Encore félicitations pour le style qui m'a graaaave emballée ! Merci ! :)


 


À une prochaine fois !


MCB/Chalusse

Reviewer: Wapa Signé [Signaler ceci]
Date: 08/08/2019 01:43 Title: Chapitre unique

Coucou Ella ! J’avais bien envie de voir ce que tu avais proposé pour l’AT et je ne suis pas déçue.

Déjà c’est très bien écrit, fluide, on ressent totalement cette ambiance 18/19 siècle. C’est presque contemplatif par moment. J’aime bien le côté politique de ton héroïne, cette volonté d’aller à contre-courant. Son amitié avec Helen. J’aurais aimé en savoir plus sur sa fuite qui a conduit à cet exil.

L’action est peut-être un poil longue à se mettre en place mais ensuite j’étais vraiment intriguée en me demandant ce qu’il se passait. C’est étrange, fantastique. Une atmosphère propre. On a quelques éléments de réponse à la fin mais je n’ai pas tranché : folie ? rêve ? expérience paranormale ? A un moment je me suis même demandée si elle n’était pas aussi morte mais à priori ce n’est pas le cas puisque les villageois peuvent la voir et qu’elle a pu écrire à son amie et recevoir une réponse.

Mais du coup, comment est-ce qu’elle a atterri dans cette maison ? Comment se fait-il que le chauffeur l’ait laissée là-bas ? Bref, j’ai plein de questions en fait XD

Merci pour ce partage :)

PS : j’ai repéré quelques coquilles
Satisfaite de sentir à nouveau la chaleur sur (enlever sur ?) caresser mes joues / pour s’avoir (savoir) qu’il était bien trop tôt pour la commencer

Réponse de l'auteur:

Hello !

Merci beaucoup pour tes compliments ! Ca me fait très plaisir (surtout le contemplatif ^^).

Pour être honnête, moi aussi j'aurais aimé en savoir plus sur ces points là, et tenir en 10k a été compliqué. Je n'exclue pas de reprendre cet univers un jour pour l'approfondir. Surtout Helen, j'ai quelques idées pour elle qui me plaisent beaucoup !

Il s'agit bien d'une expérience paranormale/magique ! La maison change réellemen d'apparence, mais elle ne le fait que pour Elisabeth, donc les villageois pensent qu'elle délire. Quant aux autres questions, tu n'es pas la seule à te les poser. Je pense qu'il faudra que j'écrive sur la relation entre Eliabeth et ses parents pour y apporer une réponse mais globalement, Elisabeth est là parce que ses parents l'y envoient (en pansant que l'oncle est vivant) après une tentative de fugue. Le chauffeur retourne à Londres chez les parents après l'avoir déposée :)

Merci d'avoir souligné les coquilles, je vais corriger !

Merci à toi pour la review ! ^^

Reviewer: Popobo Signé [Signaler ceci]
Date: 26/07/2019 10:18 Title: Chapitre unique

Bonjour Ella,

Habituellement, je m'attelle très rarement à la lecture d'un texte de 9000 mots mais là je n'ai pas été déçue. Ton texte est très fluide et agréable à lire. 

Lefaitque l'ambiance se transforme petit à petit, que le fantastique arrive progressivement m'a bien plu. Mais en même temps, cela entraîne beaucoup de questions...

Comment est elle arrivée là ? Quelle était la réelle intention de ses parents ? Comment est elle bernée au début ?...

J'ai cliqué sur ton texte parce que tu l'avais écrit pour l'appel à texte de "oiseaux de nuit". J'avoue que ce n'est pas le côté nocturne que je retiens de ton texte même si les mystères ont lieu la nuit. l'aspect fantôme et fantastique est à mon avis plus present. Maiscela n'enlève rien à la qualité de ton texte. Bravo !



Réponse de l'auteur:

Coucou !

Je suis contente de changer tes habitudes haha. Les pavés c'est le bien !

Merci beaucoup pour tes compliments. Je suis contente que le texte t'ait convaincue. :) En effet, il y a des réponses qui auraient mérité d'être apportées, tu n'es pas la première à le soulever. Pour être honnête, je ne savais pas comment appronfondir l'histoire des parents et de Ernst sans dépasser les 10k quand j'ai déjà tant de choses à dire sur Elisabeth... Globalement, les parents sont sincèrement convaincus qu'il s'agit d'un membre de la famille vivant. Ils n'ont parlé que par lettre, ne sont jamais venus sur place, donc n'ont pas connaissances des illusions et du fantôme. Ils n'ont pas de réelle intention si ce n'est se libérer de leur fille qui leur apporte pas mal de problème depuis sa fugue. Elisabeth est bernée au début simplement parce que la maison garde une apparence normale quand elle est là : l'illusion ne fonctionne que lorsqu'elle est à l'intérieure du domaine.

J'espère que ça répond à tes questions. Merci encore !

Reviewer: Laportequigrince Signé [Signaler ceci]
Date: 09/07/2019 15:09 Title: Chapitre unique

Bonjour!
J'ai vraiment bien aimé l'atmosphère de ton histoire et surtout le fait que le fantastique vienne progressivement. Par contre,j'ai dû mal lire un passage car je ne comprends pas comment ses parents peuvent l'envoyer là bas (j'essaie d'éviter les spoilers dans les commentaires!lol) ou alors ils ne savaient pas exactement où elle se rendait?
Sinon, j'ai beaucoup aimé également le côté progressiste de ton personnage. Bravo, belle histoire qui donne envie d'en savoir plus sur l'oncle et les relations avec Helen par rapport à leur "combat".

Réponse de l'auteur:

Hello !

Contente que ça t'ai plu ! Pour être honnête je n'ai pas tellement réfléchi aux parents, parce qu'en 10 000 mots je n'avais pas la place de le développer et que j'ai déjà dû couper des scènes pour que ça rentre. Globalement, l'oncle (enfin le fantôme de la maison qui prend son apparence) a fait croire à ses parents qu'il était de la famille, bien en vie et leur a proposé de s'occuper d'Elisabeth pour les soulager. Comme ils étaient pas mal perdus entre sa tentative de fuite et le discours féministe, l'offre les a pas mal arrangé et ils ont accepté sans jamais venir sur place. Du coup ils n'ont pas conscience de la mise en scène.

Avec des oeuvres telles que celles de Jane Austen et Sarah Waters pour m'inspirer, l'héroïne ne pouvait être que progressiste, ou du moins critique par rapport à la société dans laquelle elle évolue. Je ne sais pas si je vais réécrire sur cet univers un jour, je ne suis pas fermée à l'idée (j'ai notamment tout un background pour Helen qui ne demande qu'à être mis en forme), mais ça fait plaisir de savoir que ça t'intéresserait !

Merci pour ton commentaire !

Reviewer: ARD_Guillaume Signé [Signaler ceci]
Date: 06/07/2019 18:12 Title: Chapitre unique

Salut !

Tout d'abord, merci pour avoir partagé ce texte sur le Héron. Quand je vois sa qualité, je me dis que ceux retenus sur l'AT sont exceptionnels ^^

J'ai bien aimé cette histoire, même si c'est pas trop mon genre. J'ai beaucoup la mise en place, comment tu places tous les pions avec soin, introduisant les personnages et l'univers. Puis peu à peu, on sent le côté fantastique prendre le pas, cette atmosphère surnaturelle, angoissante même par moment. Puis on sombre dans le fantasme d'Elisabeth (son rêve ?), qui nous plonge dans un univers psychadélique vraiment bien retranscrit (j'adorerais le voir en film, ou même juste une peinture). Pour laisser ensuite place à la vérité.

Il y a un côté très Oscar Wilde avec Le Portrait de Dorian Gray : je n'ai pas lu le livre lui-même, mais l'atmosphère qui se dégage de ta nouvelle se rapproche beaucoup de ce que j'ai pu voir des différentes adaptations (tiens, Penny Dreadful serait peut-être plus juste pour illustrer ce que je veux dire).

Chose que j'admire beaucoup, c'est que tu réussis à fair etenir ton histoire dans la limite des mots, chose avec laquelle j'ai énormément de mal (oui, je sais, 10 000 mots, c'est trop court pour moi XD), ce qui fait que cette nouvelle fonctionne très bien ! Bravo !

 

Encore merci pour ce texte, il est vraiment super !



Réponse de l'auteur:

Hello !

Ca faisait un moment que j'avais envie de tenter la plateforme, sans trouver le temps de peaufiner mes originaux avant de les publier... Avec cette nouvelle j'avais une date butoire, donc plus d'excuses. Et puis, je l'avais quand même écrite pour quelle soit lue, je change juste de plateforme ^^

Merci pour tes retours, en effet je voulais que le fantastique arrive petit à petit. Au début la maison la tolère, joue un peu, et puis elle frappe un grand coup. J'ai voulu l'écrire comme j'aurais écrit un antagoniste humain. Le rêve est bien un rêve, mais il perturbe Elisabeth qui ne peut s'empêcher de voir des signes partout en se réveillant et la maison profite de son trouble pour aller encore plus loin. Bon, pour la vérité, j'aurai aimé en dire un peu plus mais je n'avais plus la place.

En même temps, Oscar Wilde c'est en plein dans la société anglaise du 19e siècle et dans le thème des apparences trompeuses... Je n'ai vu aucune des adaptations mais merci beaucoup pour la comparaison !

Ah mais les 10K ont été un problème, surtout pour les explications de la fin. J'aurais aimé que l'oncle ait un rôle plus important (j'avais inventé toute sa vie) et soit plus creepy, qu'Elisabeth fasse vraiment des recherches avant d'apprendre sa mort, que la vérité à la fin soit vraiment expliquée (l'âme de l'oncle réincarnée dans la maison, le jour il apparait à ses proies sous forme humaine, la nuit sous forme de maison vivante)... La contrainte de ne pas mettre de scènes de jour m'a bien obligée à couper, et niveau temps c'était plus simple aussi.

Contente que ça t'ait plu !

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.