Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Commentaires pour Sans chocolat, on lit
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: flodalys Signé [Signaler ceci]
Date: 14/07/2019 11:14 Title: 24 décembre : Parapluie

J'ai pas du tout pensé à Mary Poppins pour être honnête mais à chantons sous la pluie dans la scène éponyme (et aussi à Eanna qui est une grande amoureuse de la pluie). En tout cas, c'est un texte très gai et enjoué pour finir ton calendrier.

 

Reviewer: flodalys Signé [Signaler ceci]
Date: 13/07/2019 17:20 Title: 23 décembre : Reste-là

Oh moi aussi j'aurais voulu qu'elle se révolté, qu'elle s'émancipe. Pourtant Madeleine est plus qu'une simple poupée dont le rôle est de sourire. J'espérais une fin plus heureuse pour elle.

Reviewer: flodalys Signé [Signaler ceci]
Date: 13/07/2019 17:17 Title: 22 décembre : Demain

Ton thème est bien présent et c'est super que tu varie les genres des textes, mais je dois t'avouer que je n'ai pas été touchée plus que ça par ce poème-ci.

Reviewer: flodalys Signé [Signaler ceci]
Date: 13/07/2019 17:11 Title: 21 décembre : Marguerite

C'est toujours très intéressant et intriguant ce monde d'elfe, mais je suis attristée quand même qu'on sépare les prêtresses de leur mère dès la naissance. j'ai vraiment beaucoup de peine pour Rose et Marguerite.

Reviewer: flodalys Signé [Signaler ceci]
Date: 13/07/2019 00:39 Title: 20 décembre : Table ronde

faire une partie de poker sur le thème "table ronde" je n'y aurais pas songé et pourtant ça fonctionne bien. Et puis autant de "pour des mises de bonbons c'est top comme idée. ça rend ce texte tout léger.

Reviewer: flodalys Signé [Signaler ceci]
Date: 13/07/2019 00:35 Title: 19 décembre : Biscuit chinois

Et bien je dois dire que ce texte n'est pas mon préféré (surtout juste après le précédent)
pour le drabble il me manque d'autant plus la "pirouette finale" que je n'ai pas été touchée par le thème du texte (contrairement au précédent qui m'avait touchée)

Reviewer: flodalys Signé [Signaler ceci]
Date: 13/07/2019 00:31 Title: 18 décembre : Lorsque j’étais une oeuvre d’art

Et bien moi je n'aurais pas su quoi faire avec ce thème, ça à dû être un sacré défi et tu l'a brillament relever. Je trouve ton texte très fort, c'est très dur pour cette danseuse de renoncer à son rêve à sa carrière d'étoile. Bravo pour ce texte.

Reviewer: flodalys Signé [Signaler ceci]
Date: 13/07/2019 00:19 Title: 17 décembre : Il avait peur d'avoir peur

Oh purée je suis jalouse de leur complicité, j'adore mon grand frère mais on a perdu notre complicité en cours de route. C'est vraiment géniale, elle a tellement appelé au bon moment.

Je réalise en reviwant, le "comment elle a su" et du coup je me  dit que le coup du selfie ce n'était pas pour "retrder"  et que du coup leur complicité est encore plus importante que je l'imaginais au départ.

Reviewer: flodalys Signé [Signaler ceci]
Date: 13/07/2019 00:09 Title: 16 décembre: Origami

Oh bin j'ai pas senti venir la chute, je la trouve excellante. au début je pensais que l'oiseau avait été blessé. d'ailleurs je me dis que c'était ton but de nous mettre sur cette fausse piste)

Encore une fois dans ton monde fantasy, j'ai ressenti une certaine poésie dans l'ambiance

Reviewer: flodalys Signé [Signaler ceci]
Date: 12/07/2019 20:27 Title: 15 décembre : Te serrer dans mes bras

Mon lit était blindé de poupée, doudous etc. A peine si j'avais la place pour moi après. hahaha
Ton texte me fait pensé à une image que j'ai vu il y a longtemps, on voyais un ours armé (et furieusement blessé) debout sur un oreiller faire face à un monstre de cauchemar pendant que l'enfant dort, et la légende "voilà pourquoi les doudous sont mal en point"

par contre un petit conseil pour un prochain drabble, même si c'est que 100 mots fait au moins 2 paragraphes notament pour mettre la "chute" en exèrgue et aussi, faudrait faire une sorte de pirouette finale, un truc qui surprend le lecteur (ici pourquoi pas faire allusion aux nouvelles "blessures" d'usure  ?

Mais bon avec tout ça je t'ai pas dit  que ce texte je l'ai beaucoup aimé, ce thème tout mignon qui montre le lien fort entre un enfant et son doudou.

Reviewer: flodalys Signé [Signaler ceci]
Date: 12/07/2019 20:21 Title: 14 décembre : Le soleil sur ma peau

On a vu Madeleine vivre le début de guerre, et c'est bon de voir Madeleine vivre l'armistice, même si elle est triste (entre autre avec la perte de Lucien), on sent son soulagement de savoir ce cauchemar fini.

On ne peut pas s'imaginer, ce qu'ils ont pu vivre, même si on a des grands parents qui ont vécu ces années, c'est à la proche et loin de nous.

Reviewer: flodalys Signé [Signaler ceci]
Date: 12/07/2019 20:15 Title: 13 décembre : Le chant des baleines

C'est bien ce qui me semblait que ce monde méritait d'être plus développé, tu as effectivement bien des choses à nous compter.
J'aime beaucoup leur complémentarité et ce voyage est "magique" même s'il a lieu dans le monde des humains.

Reviewer: flodalys Signé [Signaler ceci]
Date: 12/07/2019 20:09 Title: 12 décembre : L'avare

Sympa ce texte. Même si le dragon sur sa montagne d'or est un classique ton approche est originale avec cette histoire  de grotte magique contrôlée par la bête.
Tu as super bien gérer la partie exploration de la grotte, j'étais aux côtés de Claude en me demandant ce qu'il y avait au bout du tunnel.

Reviewer: flodalys Signé [Signaler ceci]
Date: 12/07/2019 12:30 Title: 11 décembre : À l’élu de mon coeur (écrit au plus que parfait)

L'excercice n'a pas du être facile en écrivant au plus que parfait. ça pourrait presque être un poème de Madeleine des années plus tard à destination de Lucien qu'elle n'a plus oubiler.

C'est doux et triste à la fois.

Reviewer: flodalys Signé [Signaler ceci]
Date: 12/07/2019 12:26 Title: 10 décembre : Une lettre

Que c'est triste :snif: il me semblait que Madeleine n'était pas indifférente à Lucien, cette lettre va lui briser le coeur. Encore plus sachant que Lucien ne reviendra pas. Et Lucien n'a pas eun au fond de lui l'envie de lui faire parvenir cette lettre puisqu'il ne l'a pas envoyée.
Saloperie de guerre.

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.