Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: Clo32 Signé [Signaler ceci]
Date: 28/10/2014 09:16 Title: Chapitre 1

J'aime beaucoup l'idée d'écrire le texte en deux langues. Je ne sais pas de quelle langue il s'agit mais je trouve qu'elle colle à l'histoire des elfes. Je ne sais pas si je suis très claire ^^
Je n'arrive pas à me décider : trop court ou juste comme il fallait ? En fait, je crois que j'ai surtout envie d'en savoir plus, pourquoi ce jeu de perdre l'équilibre, que fait l'autre elfe à enlever les fleurs,... J'ai presque plus de questions qu'il n'y a de phrase dans ton texte :mrgreen: J'aime beaucoup les deux dernières phrases (en français). Et mises en parallèle avec le décompte, ça rend vraiment bien. Bref, j'ai aimé ^^

Reviewer: Uzy Signé [Signaler ceci]
Date: 11/04/2013 21:41 Title: Chapitre 1

Aaaah mais j'avais déjà lu ce texte ! Il y a des années et des années ! Il m'avait frappé à cause de son côté bilingue et d'ailleurs, c'est quoi comme langue ? :)
Sinon il est vraiment très, très mignon. Il est chantant, il est frais, il est léger et rêveur... j'ai juste eu du mal avec la fin, "L'histoire ne dit pas...". Je l'ai relue plusieurs fois et il y a quelque chose qui coince (à moins que la "réponse" ne se trouve dans la toute dernière phrase ?)
Bref, sans ce petit couac ça aurait été parfait (de mon point de vue), c'est dommage. Tout de même, une belle petite friandise.
Bravo et merci :D

Réponse de l'auteur: Merci pour ton commentaire !
C'est du breton (il ya quatre mots en gallois aussi), c'était indiqué avant le remaniement des catégories, depuis le breton est sorti des langues d'écriture possibles.
La toute dernière phrase c'est "Quatre trois deux un". Dans la phrase précédente, le but du passé négatif et du futur affirmatif est justement de ne pas laisser de réponse, et chaque lecteur peut se faire son idée.
Merci encore, j'aime beaucoup "une belle petite friandise" :-)

Reviewer: via_ferata Signé [Signaler ceci]
Date: 02/04/2011 20:22 Title: Chapitre 1

Je t’avais dit que je comptais commenter. Voilà que je décide enfin de le faire. Je t’avais dit également que j’avais beaucoup aimé. C’est un important postulat de départ, n’est-ce pas ?
Pour moi, ce n’est pas trop court. C’est juste parfait. L’imparfait pour l’intemporalité. Rien avant, rien après, et un pendant éternel.
Mais les elfes ne meurent pas -> superbe. L’argument du texte, pour moi, dans la résignation. Oh, une résignation inavoué, à demi-mot, mais c’est de là que vient ça beauté.
Et puis le petit elfe. Assis là. Ailleurs. Pensif, certainement. Et le lien entre eux, dont tu nous offres l’interprétation. Dont tu m’offres le romantisme. Par ce silence, par cette ellipse, quelle beauté tu entends ! point de faux pas.

Pour finir, L’histoire dira si la petite elfe a perdu l’équilibre., cette formulation assez unique m’évoque assez fortement le « il sera une fois, une fois il ne sera pas » (dont j’avoue avoir oublié la forme originelle) dont tu parles dans le conte de la pomme d’or. Les fins de contes bretons t’ont-elles inspirée ?

Ce n'est pas une review construite, c'est plutôt une review ressenti, mais de temps en temps, ça ne nuit pas. Surtout pour un texte comme celui-ci. Je crois.

Réponse de l'auteur:
Le point de départ me plaît :-)
Au moins une qui apprécie la brièveté ! Oui, il y a sans doute un côté éternel, un infini balancement en bord de falaise. Et la résignation, là tu as mis le doigt sur un truc (j'ai pas trouvé meilleur mot) intéressant...
Et ton paragraphe suivant, aurais-tu tout compris ?
Toute nuisance est inexistante, ceci était une review magique. Trugarez bras dit.

Reviewer: julesvernefan Signé [Signaler ceci]
Date: 04/01/2011 19:26 Title: Chapitre 1

C'est beau comme texte, mais c'est dommage que tu aies mis du breton, car une autre personne venant d'une autre région pourrait très bien ne pas lire le texte avec un dialecte soumis à l'intérieur.
Amicalement,
julesvernefan

Réponse de l'auteur:
Je suis contente que tu aimes le texte.
Par contre, je ne suis pas sûre de bien comprendre ton avis sur le breton. Je crois ta remarque infondée, il s'agit ici d'un même texte présentée en deux langues, sans doute si je n'avais mis que la version bretonne cela aurait pu repousser les lecteurs, maintenant si quelqu'un décide ne pas lire parce qu'à côté d'un texte en français se trouve sa traduction en breton (à moins que ce soit le français qui soit une traduction du breton), alors cette personne me semble étroite d'esprit. J'ai fréquenté maints textes bilingues français/breton et français/anglais, incitée par une prof d'anglais pour le dernier. La personne qui refuse de me lire parce qu'il m'arrive d'écrire des textes bilingues, ne mérite pas de me lire.
"un dialecte soumis" ? Qu'entends-tu par là ? Le breton serait soumis à une autre langue ? Une telle chose est possible ? je ne crois pas. Et quelle image as-tu du breton ? (Au fait, le breton n'est pas un dialecte mais une langue.) Quelle image as-tu du français ?

Cordialement,
Avel

Reviewer: verowyn Signé [Signaler ceci]
Date: 22/12/2010 03:34 Title: Chapitre 1

Je t'ai déjà dit ce que j'en pensais : pour moi c'est trop court. On a à peine le temps de s'immerger dans cette atmosphère particulière que c'est déjà fini. Hors de ça, il y a de jolies trouvailles dans ce texte. La bruyère tétragone et le décompte 1, 2, 3, 4 en font partie.
Mais je trouve sincèrement que tu aurais gagné à développer davantage, à aller plus loin, même si je comprends que l'aspect "vignette" est celui que tu souhaitais... ^^

Réponse de l'auteur:
En fait cette brièveté vient surtout (en plus du fait que j'excelle dans le texte court, enfin que je n'arrive pas à écrire de longs textes) du fait de l'indécision. L'action des personnages, leur réflexion est en suspend, et le texte aussi !
Développer l'ambiance ? Un an et demi après je ne peux plus le faire, je ne suis plus/pas dans ce mood. Peut-être que cela reviendra...
Je suis contente que tu trouves tout de même quelques bonnes choses :-)

Au plaisir de te lire, perdue dans la lande peuplée d'ajoncs et de bruyères...

Reviewer: QueenOfDarkness Signé [Signaler ceci]
Date: 19/12/2010 18:52 Title: Chapitre 1

Le premier paragraphe me rappelle un peu le gaélique que ma mère étudiait, j'aime l'idée d'inclure ton texte dans les deux langues :)

Sinon, je suis d'accord avec Vif': par rapport à l'elfe de la lande, la petite elfe qui perdait l'équilibre est un peu laissée de côté, et c'est dommage car il y a beaucoup de signification là-dedans. Quand même, j'aime beaucoup le côté spontané, on dirait que tu as seulement décrit les images qui te venaient en tête comme ça, dans une rêverie (est-ce le cas?), ça fait très irréel.

Queen

Réponse de l'auteur:
Pourtant le gaélique et le breton ne sont pas si ressemblant en écriture, ni en diction, mais ça reste deux langues d'une même faille, alors peut-être que pour un oeil un peu plus lointain, la ressemblance se voit plus ?
Je te laisse lire les autres critiques en ce qui concerne le "laisser de côté".
Pour le côté spontané, tu n'es pas loin de la vérité. On va dire que c'était une rêverie éveillée, je me souviens que j'étais en tailleur sur mon lit avec cette impression de vide devant, et ce questionnement "je me laisse tomber ou pas ?", en métaphorique, et dans ma tête une petite fille innocence qui jouait au bord d'une falaise. Je suis contente que tu l'ais ressenti ainsi en tout cas.
Merci pour ta critique :-)

Reviewer: Vifdor Signé [Signaler ceci]
Date: 19/12/2010 17:59 Title: Chapitre 1

Premier paragraphe : langue de barbares. :D

Second paragraphe, déjà un peu plus lisible (^^) : il fait très ébauche, j'aurai bien vu l'idée de l'elfe jouant avec le vide d'avantage appuyée.
Faudrait une suite. xD

Réponse de l'auteur:
En parlant de langue de barbare, ce que je comptais t'envoyer pour Noel devra attendre début janvier. Je te laisse avoir peur en faisant le lien entre "langue de barbare" et "cadeau Noel". ;-)
Vous me dîtes tous (les trois critiques présentes pour l'instant) la même chose, et je comprends bien que vous trouviez cela court, ça l'est ! Mais je n'envisage pas du tout de suite. Effectivement le jeu avec le vide pourrait être plus important, c'est d'ailleurs le coeur du texte, mais comment ? sans tomber dans du trop descriptif, trop chute libre ?
D'autant plus que j'ai écrit ce texte il y a un an et demi environ, dans un contexte et une ambiance particuliers, et actuellement je ne peut pas me remettre dedans. (Mais un jour peut-être...)

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.