Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Commentaires pour La République Citoyenne
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: Eejil9 Signé [Signaler ceci]
Date: 30/06/2016 17:36 Title: Chapitre 1

Cela fait plusieurs jours que je me promets d'écrire un commentaire sur ce texte, et comme à chaque fois que je laisse un peu traîner, j'oublie...
Je te dirai donc juste que j'ai beaucoup aimé ce texte, même s'il est évidemment très angoissant (car finalement très réaliste). Cet effet de surenchère des services civiques, cet absence totale d'esprit critique revendiquée par une majorité de la population... ça fait vraiment froid dans le dos. 
Un petit plus : le fait que la plus grande partie de l'histoire se passe à Strasbourg. La place Gutenberg, tout ça... ça fait un écho agréable de lieux que j'ai moi-même hantés une partie de ma vie ;)
Merci pour ce texte

Réponse de l'auteur: Eh bien je te remercie d’être revenue pour me laisser ton retour, ça me fait très plaisir.

Et je suis vraiment contente de savoir que le texte paraît réaliste, c’est vraiment ce que je recherche avec ce genre de texte.

Ah, Strasbourg mon amour!
J’aimais bien les parallèles historiques avec l’Université et j’ai un petit faible moi-même pour Strasbourg, haha.

Merci pour ton commentaire o/

Reviewer: ARD_Guillaume Signé [Signaler ceci]
Date: 27/06/2016 16:54 Title: Chapitre 1

*s'incline*
Ce texte est... Comment dire... Redoutable. J'avais eu une inspiration similaire un peu après le 13 novembre, qui a accouché de 2057, et ce qui me désole c'est que depuis, le chemin pris par notre pays ne m'a absolument pas assuré. Et ton texte réussi parfaitement à surfer sur ce sentiment, l'abordant d'une autre façon. Tu nous donnes un aperçu global de la situation, ce qui est encore plus glaçant, et tu exploites à merveille ton concept terrifiant.
On ne peut s'empêcher d'avoir des frissons au fur et à mesure de la lecture, en découvrant peu à peu cette France qui fait peur mais qui nous rend aussi triste, que notre pays en soit arrivé là. Et ce qui en fait une excellente nouvelle d'anticipation c'est que, malgré le fait que ça se passe dans le futur, malgré le fait que tu exagères au maximum ce concept ; on est sidéré d'y retrouver des points communs avec notre société actuelle, ce qui rend ton texte non seulement crédible mais aussi réaliste. On pourrait presque croire que c'est vrai, presque. Déjà, dès l'introduction avec ce reportage de BFMTV qui nous fais sourir parce que ridicule, mais on se dit que c'est possible, que ça pourrait un jour arriver, qu'ils en seraient capable.
J'ai aussi bien aimé tes personnages, même si finalement tu ne les abordés que succinctement, mais j'ai vraiment apprécié cette diversité mais aussi le fait que tu abordes toutes les strates, des deux côtés, et comment chacun est en quelque sorte formaté ou non par la société dans laquelle il ou elle évolue. Pour Lana notamment, la façon dont elle est prête à tout pour assurer la stabilité de sa République.
Et puis, comme j'avais aussi fait, la conclusion nous montre un point de vue extérieur à tout ça, et se révèle un véritable coup de poignard dans notre coeur. Parce que finalement, on réalise que notre pays, on l'adore et ça nous fait mal de le voir dans cet état.
 
Bref, loin de critiquer le fait d'y retrouver des ressemblances avec 2057, c'est au contraire d'y retrouver des similitudes mais surtout une même inspiration, un même questionnement, un même écho, qui font que j'ai adoré ton récit. Je finirai donc par te féliciter grandement et m'incliner une nouvelle fois. Bravo !
 
*s'incline une nouvelle fois, bien bas*

Réponse de l'auteur: Décidément, à chaque fois que je vois ton pseudo en reviewer, tu me gâtes!

Je t’avoue que je ne savais pas trop comment m’y prendre pour te répondre, je ne voulais pas écrire une réponse bateau, j’ai un peu tardé du coup. Je m’en excuse. En tout cas, je te remercie grandement pour ton beau retour. C’est vraiment super appréciable de pouvoir voir ce que t’as aimé, ce que ça t’a évoqué, tout ça. Ça va droit dans mon petit cœur. Je n’ai pas lu 2057 mais va peut-être falloir que je m’y mette o/

Et puis de savoir qu’on s’y croirait presque, qu’il y a ce « presque » que je trouve si important dans l’anticipation, ce « presque » que j’aimerais pouvoir atteindre à chaque fois, ça me fait vraiment extrêmement plaisir.

Je te remercie encore pour ton commentaire qui m'a, d'ailleurs, donné assez confiance en moi pour construire un texte que je n'avais pas trop osé construire de peur de toucher un sujet un peu trop sensible sans avoir les capacités pour véhiculer ce que je voulais véhiculer, et m’incline à mon tour devant tes retours toujours extras et construits o/

Reviewer: Drusila Signé [Signaler ceci]
Date: 05/06/2016 18:24 Title: Chapitre 1

Coucou BrainyLegs, j’ai le souvenir d’avoir déjà lu un ou deux originaux de toi di coup, quand j’ai vu ton speudo dans les nouveautés, j’ai cliqué ^^. Comme je suis dans ma phase « original » que ce soit en lecture ou écriture, c’est une bonne façon de rentabiliser son dimanche aprem !

Je dois avouer que cette histoire de livret républicain me parle un tout petit peu et après lecture de ton texte, je ne peux m’empêcher de comparer ça à la carte de nationalité à point de Marine Lepen, qui doit remonter à 2012 et qui m’avait sidéré à l’époque. La simple idée de destituer quelqu’un de sa nationalité est déjà à mon sens une offense aux principes démocratiques.
Pour en revenir à ton texte, j’ai aimé voir les dérives et l’instrumentalisation de ce fameux livret citoyen, comme si l’engagement devait avoir une norme à respecter pour être un bon citoyen… ou un délinquant en puissance. Plus de juste milieu, tout est noir ou blanc. Come back d’un bon paquet d’années en arrières. Ce clivage est vraiment terrible, ce fliquage à tout instant et ce marché du droit civique à l’image du marché du travail.
Bref, j’ai bien aimé ton texte^^.

Réponse de l'auteur: Hey Drusila!
Eh bien je te remercie grandement d'avoir rentabilisé ton dimanche avec la lecture de ce texte et ce commentaire qui me fait bien plaisir o/
Ce sont malheureusement des thématiques qui reviennent (un peu trop) souvent dans l'actualité. En tout cas, encore un grand merci pour ton retour :D

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.