Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Commentaires pour Paradise Lost
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: Dedellia Signé [Signaler ceci]
Date: 02/07/2019 17:40 Title: Chapitre 1

Ce texte me laisse un peu mitigée. D’un côté, je suis franchement impressionnée de tout ce que tu as réussi à faire, de la manière dont tu as adapté le récit à la vie moderne. Et ça fonctionne, tout s’intègre bien, tout a bien été adapté et parait logique dans la manière dont est imbriquée l’histoire. Mais de l’autre côté, j’ai l’impression qu’il me manque quelque chose pour vraiment tout saisir. C’est peut-être les multiples références à Paradise Lost qui me donnent cette impression, puisque je ne connais pas, mais en même temps, j’ai eu l’impression que c’était uniquement pour mettre des cotations et par’s des références à autre chose de plus grand. Du coup, je ne sais pas exactement quoi, mais il y a une légère barrière qui m’empêche dêtre totalement immergée par l’histoire, comme si je n’arrivais pas à me mettre tout à fait à la place du personnage et pourtant au début ça allait. 

Bref, je n’ai pas tout à fait accroché, mais si on me répondait si j’ai apprécié, je répondrais oui sans hésiter et je serais prête à recommander ton texte si on me demandais mon avis!

Reviewer: Popobo Signé [Signaler ceci]
Date: 27/09/2015 12:40 Title: Chapitre 1

A la lecture de ton texte, j'y ai trouvé beaucoup de références, d'analyses, de symboliques que je me suis sentie assez ... inculte mais en même temps je me suis aussi "nourrie" de ces références. J'ai bien aimé ton texte et suivre les tourments ou questionnements de ton personnage.

Reviewer: Drusila Signé [Signaler ceci]
Date: 29/07/2015 18:27 Title: Chapitre 1

Ton texte est très différent de ce que j’ai pu lire des autres textes de cette thématique. La façon de rattacher l’arbre à l’un des mythes les plus connus, l’arbre de la connaissance dans un contexte étonnamment moderne, je ne pensais pas que c’était faisable tellement il est ancré dans notre culture. Je connais mal Milton et son Paradis Perdu, je le connais juste comme référence culturelle. Pareille, je ne suis pas calée en religion, du coup, les références je les connais pour les avoir étudié en fac d’histoire mais sans nécessairement les avoir approfondi ( je suis plus histoire médiévale et histoire ancienne, la culture, la politique, l’économie et le rôle de l’Église dans tout ça, pas le fondement même, si je suis claire dans mes explications). Bref, je reprends la review sans m’égarer, au-delà du mythe du fruit défendu, de la tentation il y a une vrai critique philosophique. Déjà, la comparaison pure et simple de l’arbre, du tronc commun et des différentes branches avec les divergences quand tu entames de sérieuses recherches et que tu dois soutenir ton opinion. L’idée d’oxygène, l’arbre, la forêt est le poumon de la planète et ici, la connaissance est le souffle vitale de ton personnage. Puis enfin, l’échange, le questionnement de la vérité, des vérités, d’une connaissance universelle et indiscutable ou d’une connaissance et interprétation propre à chacun. De savoir si la connaissance libère ou au contrairee si elle accable et emprisonne. Finalement, « je » n’est pas déchue comme Adam et Ève, elle se relève et accepte l’idée qu’elle ne peut pas rentrer dans la tête de Milton pour le comprendre mais que pour un temps, sa propre interprétation suffit quand elle soit écrit noir sur blanc dans un livre.

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.