Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Commentaires pour # 17 - Arbre
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: flodalys Signé [Signaler ceci]
Date: 14/07/2019 13:57 Title: On bouture bien les arbres

Bonjour Avel, à l'occaion du héron d'or et la recherche alétoire je suis tombée sur ton texte et j'ai été vraiment touché par le parcours d'Iris. Au début je pensais plus à une histoire familiale à l'origin de ce prénom.

J'ai été surprise de découvrir qu'elle avait été adoptée.

Tu as du faire de sacrée recherhe sur la procédure pour retrouver ses racines.

J'ai vraiment passé un agréable moment avec ce texte. :D

Reviewer: Dedellia Signé [Signaler ceci]
Date: 02/07/2019 17:40 Title: Paradise Lost

Ce texte me laisse un peu mitigée. D’un côté, je suis franchement impressionnée de tout ce que tu as réussi à faire, de la manière dont tu as adapté le récit à la vie moderne. Et ça fonctionne, tout s’intègre bien, tout a bien été adapté et parait logique dans la manière dont est imbriquée l’histoire. Mais de l’autre côté, j’ai l’impression qu’il me manque quelque chose pour vraiment tout saisir. C’est peut-être les multiples références à Paradise Lost qui me donnent cette impression, puisque je ne connais pas, mais en même temps, j’ai eu l’impression que c’était uniquement pour mettre des cotations et par’s des références à autre chose de plus grand. Du coup, je ne sais pas exactement quoi, mais il y a une légère barrière qui m’empêche dêtre totalement immergée par l’histoire, comme si je n’arrivais pas à me mettre tout à fait à la place du personnage et pourtant au début ça allait. 

Bref, je n’ai pas tout à fait accroché, mais si on me répondait si j’ai apprécié, je répondrais oui sans hésiter et je serais prête à recommander ton texte si on me demandais mon avis!

Reviewer: selket Signé [Signaler ceci]
Date: 18/12/2017 23:01 Title: On bouture bien les arbres

*Review de Noël *

Un texte vraiment poignant. Un titre magnifique et un voyage vers les origines.
J'ai adoré voir à travers les yeux d'Iris ma Bretagne adorée.

Vraiment un texte très émouvant qui m'a vraiment touché.

Joyeux Noël à toi
Bises
Selket

Reviewer: sakura284 Signé [Signaler ceci]
Date: 19/01/2017 19:05 Title: L'envol

Et bien là, je suis conquise!

C'est un très jolie texte que tu nous présentes là. A l'inverse de ma review sur Engloutie, j'ai une préférence pour le début de la poésie!

Au début, j'ai cru que tu parlais d'un oiseau mais finalement, je comprends que tu parles d'une malheureuse femme dont la vie s'achève.

Les mots utilisés glissent tout seul et sont vraiment bien employés pour décrire les événements.

Grâce à ça, même si tu parles d'un thème très sombre, on entrevoit une lumière (une peu comme celle aperçu sous les feuillages d'un arbre) et je trouve ça très beau et me touche par l'espoir qu'il m'inspire.

Merci pour ce texte! :D
Nowel version 2

Reviewer: Popobo Signé [Signaler ceci]
Date: 27/09/2015 12:40 Title: Paradise Lost

A la lecture de ton texte, j'y ai trouvé beaucoup de références, d'analyses, de symboliques que je me suis sentie assez ... inculte mais en même temps je me suis aussi "nourrie" de ces références. J'ai bien aimé ton texte et suivre les tourments ou questionnements de ton personnage.

Reviewer: Popobo Signé [Signaler ceci]
Date: 27/09/2015 12:26 Title: L'envol

Avec la poésie, j'ai toujours le même sentiment partagé. Je trouve l'exercice compliqué et du coup je suis forcément admirative de ceux qui arrivent à faire passer un message en peu de phrase (et avec le style en plus). Et en même temps, j'ai toujours besoin d'une seconde lecture ou d'une explication pour comprendre de quoi ça parle. Mais bon tout ça m'est personnel et je pense que c'est parce que je lis (et écris) peu de poésie. Bref, après relecture j'ai bien aimé ton poème et la situation que tu as choisie. C'est perturbant, presque gênant, beau et original à la fois.

Reviewer: Popobo Signé [Signaler ceci]
Date: 27/09/2015 12:19 Title: Les fils de Sycomore

J'ai beaucoup aimé ce conte. Tu nous décris très bien toute l'évolution des arbres (jusqu'à leur destruction en tout début de texte) C'est poétique, bravo !

Réponse de l'auteur: merci de m'avoir lu ! :)

Reviewer: Labige Signé [Signaler ceci]
Date: 02/08/2015 12:39 Title: Les fils de Sycomore

Bon, pour le coup je n’ai aucun doute sur l’auteur et je suis bien contente de retrouver tes textes avec celui-ci.

J’aime beaucoup le conte que tu as construit autour de la naissance des forêts avec Sycomore. J’ai aussi l’impression qu’il incarne déjà les humains qui découvrent les sentiments, la possession (avec la graine) et donc les éventuelles tensions que cela peut occasionner. J’aime aussi la découverte de la graine, du bourgeon puis des feuilles et de l’arbre entier.
Et puis l’oubli de l’origine de l’arbre de Sycomore, des arbres tout court et des géants. Tu lies tous ces éléments qu’on connait, la taille des arbres notamment, et ça donne quelque chose de très simple et touchant même.

Par contre, je ne comprends pas pourquoi tu as donné le contexte de la haine des hommes envers les arbres à ce conte. J’ai l’impression qu’il se suffisait à lui-même et que tu le racontes pour expliquer pourquoi les hommes ne vouent que haine aux arbres me semble incohérent. Ca tombe presque comme un cheveu sur la soupe. Surtout que je trouve que ton texte raconte bien mieux comment les hommes ont pu prendre soin des arbres que la raison de leur haine. Elle tient en quelques lignes à la fin qui sont un peu balancées, comme si tu te souvenais qu’au début en fait tu parlais de cette haine. Du coup pour moi ce sont deux choses complètement différentes et au bout du compte tu n’as pas expliqué ce que tu voulais expliquer.

Il n’empêche que j’aime beaucoup le coeur de ton texte, hors du contexte :-)

Réponse de l'auteur: j'ai voulu faire le lien entr ele monde réel où les arbres sont plus souvent malmenés et ce monde fantasmé où lon en prend soin et explique ce changement entre les deux. Après je comprends la préférence pour rester dans le pur onirique mais c'est pas trop mon style. XD
merci pour le commentaire. :)

Reviewer: Labige Signé [Signaler ceci]
Date: 02/08/2015 12:12 Title: On bouture bien les arbres

D’abord, je dois dire que j’aime beaucoup le sujet que tu as choisi pour aborder le thème de l’arbre, du déracinement et de l’enracinement. C’est un beau sujet, abordé doucement et simplement. En fait tu nous offres une tranche de vie, sans rien compliquer, et c’est très agréable à lire. J’ai aussi une idée de ton identité car les Lyonnais(e)s/Breton(ne)s ne sont pas très nombreux sur le forum :-)

Bref, pour revenir à ton texte je trouve que cette quête des racines est assez soudaine alors que le prénom est déjà là depuis longtemps. D’un autre côté, j’imagine bien Iris regarder sa carte d’identité et se demander d’où vient ce prénom, où sont ses origines et pourquoi elle n’a pas ses racines là-bas. Elle est une adolescente qui remet son monde un peu en question (son père qui pourrait perdre ce statut par exemple), mais sur une sorte de coup de tête (qui dure un an, certes) sans que nous, lecteurs, comprenions pourquoi.

C’est vrai que ce thème de la naissance sous X est un peu long à se mettre en place, on se demande d’abord pourquoi elle bute sur ce prénom, qu’est-ce qu’elle cherche et avant d’aborder la conversation avec sa mère, tu nous perds un peu. Mais tu profites aussi en quelque sorte de cette longueur pour décrire le petit monde dont elle se déracine pour chercher d’autres racines. Son monde que tu décris par son amitié avec Paola, les relations avec ses parents et leurs petites attentions. En quelques phrases, en quelques paragraphes tu réussis fort bien à esquisser ces relations qui paraissent très tendres, même avec sa s

Reviewer: Drusila Signé [Signaler ceci]
Date: 29/07/2015 18:27 Title: Paradise Lost

Ton texte est très différent de ce que j’ai pu lire des autres textes de cette thématique. La façon de rattacher l’arbre à l’un des mythes les plus connus, l’arbre de la connaissance dans un contexte étonnamment moderne, je ne pensais pas que c’était faisable tellement il est ancré dans notre culture. Je connais mal Milton et son Paradis Perdu, je le connais juste comme référence culturelle. Pareille, je ne suis pas calée en religion, du coup, les références je les connais pour les avoir étudié en fac d’histoire mais sans nécessairement les avoir approfondi ( je suis plus histoire médiévale et histoire ancienne, la culture, la politique, l’économie et le rôle de l’Église dans tout ça, pas le fondement même, si je suis claire dans mes explications). Bref, je reprends la review sans m’égarer, au-delà du mythe du fruit défendu, de la tentation il y a une vrai critique philosophique. Déjà, la comparaison pure et simple de l’arbre, du tronc commun et des différentes branches avec les divergences quand tu entames de sérieuses recherches et que tu dois soutenir ton opinion. L’idée d’oxygène, l’arbre, la forêt est le poumon de la planète et ici, la connaissance est le souffle vitale de ton personnage. Puis enfin, l’échange, le questionnement de la vérité, des vérités, d’une connaissance universelle et indiscutable ou d’une connaissance et interprétation propre à chacun. De savoir si la connaissance libère ou au contrairee si elle accable et emprisonne. Finalement, « je » n’est pas déchue comme Adam et Ève, elle se relève et accepte l’idée qu’elle ne peut pas rentrer dans la tête de Milton pour le comprendre mais que pour un temps, sa propre interprétation suffit quand elle soit écrit noir sur blanc dans un livre.

Reviewer: Drusila Signé [Signaler ceci]
Date: 28/07/2015 15:52 Title: Les fils de Sycomore

1. J’ai beaucoup aimé ce petit conte, avec ces géants qui se prennent d’affection pour une petite graine qui devient un petit arbuste puis de solides et beaux arbres. C’ est ingénieux, l’évolution progressive : les arbres deviennent forts et robustes mais les géants deviennent de simples hommes. Jaloux, il les méprissent. Une jolie façon d’exploiter le thème des arbres en tout cas !

Réponse de l'auteur: merci d'avoir pris le temps de me lire ! :D

Reviewer: The Night Circus Signé [Signaler ceci]
Date: 26/07/2015 19:14 Title: Les fils de Sycomore

J'ai beaucoup aimé cette histoire, racontée comme une légende, d'origine des arbres !

Je trouve le début très percutant, avec la haine moderne vis à vis des arbres.
Et puis j'adore l'imagerie que ton texte fait s'éveiller dans ma tête, avec les géants qui errent à travers un monde de terre poussiéreuse. Je ne sais pas, ça donne une jolie poussée à mon imagination. Et puis j'aime la façon dont tu parles de toutes les étapes de la vie d'un arbre à partir de la graine. Et puis Sycomore, bon sang, je le trouve tellement, je sais pas, attachant...
Et j'aime aussi terriblement le fait quel es géants deviennent de plus en plus petits alors que les arbres sont de plus en plus grands. Là aussi, ça m'a fait jaillir de belles images en tête.
Pour ça, je trouve ton texte très évocateur, et je suis ravie de l'avoir découvert ! Merci beaucoup !

Réponse de l'auteur: merci pour m'avoir lu. :) Ravi que tu aies apprécié le texte.

Reviewer: The Night Circus Signé [Signaler ceci]
Date: 26/07/2015 19:04 Title: L'envol

Oh, ça faisait longtemps que je n'avais pas lu de poème !

Quand j'ai commencé à le lire, la première image qui m'est venue à l'esprit, va savoir pourquoi,c'est Ophélie d'Hamlet juste avant son suicide, quand elle se penche trop au dessus de la rivière. Du coup j'étais pas trop loin quand je suis arrivée à la fin, c'était des histoires de suicidées !

Pour le coup je suis bien en peine de commentaire, parce que je n'y connais pas grand chose en poèmes... Sauf que c'est un exercice très compliqué. Du coup bravo à toi pour t'y être frotté, j'aurais pas osé. (en fait ça ne me serais même pas venu à l'esprit).

Pour en revenir au texte lui-même, j'aime bien le début (strophes 1 et 2), j'adore la fin, le milieu me laisse perplexe. Peut-être parce que je ne lis pas assez de poème, mais j'avoue que je ne comprends pas beaucoup le milieu :/
Il me fait me poser quelques questions, qui m'ont l'air un peu idiotes en fait c'est sans doute ma faute, entre la fatigue et le peu d'habitude des poèmes... Mais pourquoi au début du texte elle est "Envolée" et au milieu, elle est cachée dans l'arbre un peu comme dans un refuge ?

Je ne comprends pas du tout l'avant dernière strophe en particulier... Quelles forces, quels coups bas ?

En revanche, j'ai beaucoup aimé la toute dernière strophe, je la trouve classe et percutante, c'est superbe.

Bref, je suis un peu mitigée, parce que le milieu m'a perdue, mais la fin rattrape carrément l'ensemble, et pis c'était super courageux de tenter en poème. Jamais je n'aurais réussi à en faire autant !

Reviewer: The Night Circus Signé [Signaler ceci]
Date: 25/07/2015 00:13 Title: On bouture bien les arbres

J'ai trouvé l'histoire intéressante et joliment pensée rapport à ce thème de l'arbre et des racines. En voyant ce thème en fait j'avais plus pensé au origines par pays/régions/terres natales ou terre d'ancêtre en fait, mais ton interprétation est tout à fait logique aussi.
Et puis quelque part, y'a aussi le côté "terre natale" avec toute la partie autour de la Bretagne et la découverte de la Bretagne.

En revanche, je dois avouer que j'ai eu un peu de mal par moment avec le style d'écriture que tu as choisi, je trouvais que ça faisait frôlait souvent le registre familier, comme si c'était écrit comme on parle. Et pour un texte à la troisième personne, je trouve ça assez étrange.

Au début j'étais un peu frustrée par la lenteur avec laquelle les choses se passent, mais je me suis assez vite ajustée au rythme au final, et maintenant j'aime bien le crescendo, même si je trouve que le final manque un poil de force. Peut-être que tu n'as pas trop osé par peur de trop en faire ?
J'aime beaucoup l'idée du bac au début aussi, c'est toujours considéré comme la grosse étape entre enfance et âge adulte, la charnière quoi. Et que la quête d'Iris commence avec le bac, je trouve ça très judicieux. J'ai bien aimé que tu mentionnes le fait qu'elle ne sache même pas la prononciation de Riwallen, y'a une détresse très touchante dans ces mots, et j'aime aussi tout le passage où tu parles de la glace et de la douleur, quelque part au fond. J'ai trouvé ce passage-là très touchant.

J'ai aussi bien aimé la mise ne avant de son amitié avec Paola, les copines qui sont là, et aussi la difficulté qu'elle éprouve à parler avec sa mère adoptive (même si j'ai trouvé un poilichon trop long le suspense autour de ça, je crois d'ailleurs que c'est après la révélation du fait qu'elle ait été adopté que j'ai commencé à apprécié ton texte, avant je trouvais le suspens un peu artificiel... )

Désolée pour tout mes critiques au fait; d'habitude y'a plusieurs détails que j'ignore en review par peur de blesser à force d'ne faire trop, mais comme c'est l'atelier d'écriture je joue le jeu à fond, ceci dit ce n'est que mon avis, je suis loin d'avoir la science infuse et tout et tout, donc y'a probablement à prendre et à laisser dans ce que je dis. Et sans doute plus à laisser qu'a prendre xD !

bref, sinon merci à toi pour le texte, j'ai tout de même passé un moment agréable à le lire !

Reviewer: Drusila Signé [Signaler ceci]
Date: 24/07/2015 18:02 Title: L'envol

Je devais initialement participer à cet atelier d’écriture sauf que je n’ai jamais eu l’inspiration sur le thème arbre. L’utilisation de l’arbre pour le suicide d’une jeune fille, sous forme de poème rend le sujet moins « morbide », plus subtil que si ça avait été prose. En tout cas lire de la poésie change agréablement.

Pas de résultats trouvés.
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.